Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bitter Woods, 7eme tour, 19AM

Publié le par Ispano

Il n'y a plus de frontières d'armées pour les allemands, qui bénéficient d'importants renforts. Il n'y a également plus d'activité aérienne.

L'aile sud de la défense souffre, avec le 28/109 éliminé et le 10/CCR qui doit reculer de 2 cases, Bastogne est exposé. Du côté de Martelange, le 4/12 recule ce qui expose la route du sud. Au nord le 10/CCA résiste avec un résultat CA.

L'aile sud de la défense souffre, avec le 28/109 éliminé et le 10/CCR qui doit reculer de 2 cases, Bastogne est exposé. Du côté de Martelange, le 4/12 recule ce qui expose la route du sud. Au nord le 10/CCA résiste avec un résultat CA.

Les Panzers de la 116ème bousculent la 102ème cavalerie qui perd un pas, près de Werbomont. Les 2 divisions SS à l'arrière, impatientes d'en découdre.

Les Panzers de la 116ème bousculent la 102ème cavalerie qui perd un pas, près de Werbomont. Les 2 divisions SS à l'arrière, impatientes d'en découdre.

Dans la forêt d'Eupen, le 29/5 se fait surprendre et perd un pas sur un résultat parfait allemand. Le 2/9 se fait sortir de la forêt, et le 30/117 doit juste reculer d'une case, problème, à présent le 7/CCB se retrouve coincé dans Stavelot car il ne peut reculer par la forêt.

Dans la forêt d'Eupen, le 29/5 se fait surprendre et perd un pas sur un résultat parfait allemand. Le 2/9 se fait sortir de la forêt, et le 30/117 doit juste reculer d'une case, problème, à présent le 7/CCB se retrouve coincé dans Stavelot car il ne peut reculer par la forêt.

Les 2 flancs de Bastogne sont renforcés avec 2 unités par case; Au centre la défense se maintient sur Trois Ponts-Werbomont. Au nord les cases cruciales sont doublées, le 7/CCB à Stavelot est condamné. Une attaque sur une 3-3-3 isolée devant Trois Ponts, qui est réduite.

Les 2 flancs de Bastogne sont renforcés avec 2 unités par case; Au centre la défense se maintient sur Trois Ponts-Werbomont. Au nord les cases cruciales sont doublées, le 7/CCB à Stavelot est condamné. Une attaque sur une 3-3-3 isolée devant Trois Ponts, qui est réduite.

Voir les commentaires

Bitter Woods, 6eme tour, 18PM

Publié le par Ispano

Pendant que le 9/CCR réduit se fait détruire, et que le 28/109 se retrouve engagé, 60 pts de force déboulent sur l'aile nord de la défense alliée pour déloger le 10/CCB fraîchement arrivé, qui doit reculer sur Bastogne. Le 28/110 dans la forêt à une case de la ville assiègée devra contre-attaquer ou quitter sa position.

Pendant que le 9/CCR réduit se fait détruire, et que le 28/109 se retrouve engagé, 60 pts de force déboulent sur l'aile nord de la défense alliée pour déloger le 10/CCB fraîchement arrivé, qui doit reculer sur Bastogne. Le 28/110 dans la forêt à une case de la ville assiègée devra contre-attaquer ou quitter sa position.

Les Blindés de la 116ème Panzerdivision piètinent près de Fraiture, seulement un résultat CA face à l'unité US

Les Blindés de la 116ème Panzerdivision piètinent près de Fraiture, seulement un résultat CA face à l'unité US

Tout d'abord Pieper s'en prend au régiment de la 2ème division d'infanterie à 2 contre 1 et réussit à faire D1. Le 1/26 se retrouve débordé, et à nouveau l'allemand réussit un D2 sur une attaque à 2 contre 1, les américains ne peuvent fuir et se rendent. Près de Francorchamps une 3ème attaque à 2 contre 1, cette fois le régiment US tient, mais la bonne position défensive que constituaient les forêts au nord de Malmedy, est à présent perdue.

Tout d'abord Pieper s'en prend au régiment de la 2ème division d'infanterie à 2 contre 1 et réussit à faire D1. Le 1/26 se retrouve débordé, et à nouveau l'allemand réussit un D2 sur une attaque à 2 contre 1, les américains ne peuvent fuir et se rendent. Près de Francorchamps une 3ème attaque à 2 contre 1, cette fois le régiment US tient, mais la bonne position défensive que constituaient les forêts au nord de Malmedy, est à présent perdue.

Les Paras de la 101ème arrive par l'entrée E, le plus près de l'action. Ceux de la 82ème sont plus au nord et "bouchent les trous". Au nord il va falloir temporiser sans perdre de troupes, ce qui n'est pas si simple. Les blindés sont laissés à Stavelot ce qui s'avérera être une erreur...

Les Paras de la 101ème arrive par l'entrée E, le plus près de l'action. Ceux de la 82ème sont plus au nord et "bouchent les trous". Au nord il va falloir temporiser sans perdre de troupes, ce qui n'est pas si simple. Les blindés sont laissés à Stavelot ce qui s'avérera être une erreur...

A noter dans la forêt devant Bastogne, l'unité US n'est pas OOS, le 10/CCR permet le ravitaillement.

Voir les commentaires

Bitter Woods, 5eme tour, 18AM

Publié le par Ispano

La boue fait son entrée, et l'auto-supply allemand cesse.

Le 9/CCA bloqué devant Bastogne est éliminé, et la cavalerie blindée à Noville recule de 4 cases. Martelange est aux allemands, mais la 4/12 tient le pont.

Le 9/CCA bloqué devant Bastogne est éliminé, et la cavalerie blindée à Noville recule de 4 cases. Martelange est aux allemands, mais la 4/12 tient le pont.

Le 16ème régiment de la Big One ne résiste pas aux 48 points de force de la Panzer Lehr et doit quitter Vielsalm. A Houffalize, c'est le résultat parfait pour le 1 contre 1 : FF ! Le 7/CCA est réduit ainsi qu'une infanterie allemande à 3-3-3.

Le 16ème régiment de la Big One ne résiste pas aux 48 points de force de la Panzer Lehr et doit quitter Vielsalm. A Houffalize, c'est le résultat parfait pour le 1 contre 1 : FF ! Le 7/CCA est réduit ainsi qu'une infanterie allemande à 3-3-3.

Peiper porte son attaque sur la cavalerie blindée postée derrière Malmedy, D3. 3 unités se posent sur la case vacante. Pas de miracle pour la 2/23 qui rend les armes.

Peiper porte son attaque sur la cavalerie blindée postée derrière Malmedy, D3. 3 unités se posent sur la case vacante. Pas de miracle pour la 2/23 qui rend les armes.

Côté allié la défense de Bastogne commence à déployer ses ailes grâce à la 10ème division blindée. On peut voir au centre à quel point la frontière d'armée est importante : les blindés de la 5ème ne peuvent contourner les alliés et attaquer la cavalerie ou Trois Ponts, ils doivent passer par Fraiture. Au nord le contrôle de Stavelot empêche toute avancée de la 6ème par la route du sud. Plus à l'ouest, 8 régiments de paras sont en chemin.

Côté allié la défense de Bastogne commence à déployer ses ailes grâce à la 10ème division blindée. On peut voir au centre à quel point la frontière d'armée est importante : les blindés de la 5ème ne peuvent contourner les alliés et attaquer la cavalerie ou Trois Ponts, ils doivent passer par Fraiture. Au nord le contrôle de Stavelot empêche toute avancée de la 6ème par la route du sud. Plus à l'ouest, 8 régiments de paras sont en chemin.

Voir les commentaires

Bitter Woods, 4eme tour, 17PM

Publié le par Ispano

Tour 4, sud : une attaque sur la route de Bastogne à 3/1 contre la 28/110, D3. Seulement une case possible mais le 9/CCA est entouré. Ce dernier résiste à un 2/1 mais devra contre-attaquer à son tour.

Tour 4, sud : une attaque sur la route de Bastogne à 3/1 contre la 28/110, D3. Seulement une case possible mais le 9/CCA est entouré. Ce dernier résiste à un 2/1 mais devra contre-attaquer à son tour.

Zone centre : Le 9/CCR près de Gouvy doit reculer d'une case face aux 2 infanteries allemandes. Pas de miracle pour les 2 unités encerclées, St Vith est capturé, la Panzer Lehr se redéploie vers Vielsalm, et la 116ème Panzerdivision vers Houffalize.

Zone centre : Le 9/CCR près de Gouvy doit reculer d'une case face aux 2 infanteries allemandes. Pas de miracle pour les 2 unités encerclées, St Vith est capturé, la Panzer Lehr se redéploie vers Vielsalm, et la 116ème Panzerdivision vers Houffalize.

Au nord une pince se met en place, avec une attaque massive des SS contre la 2/9, 55 contre 11, avec les 2 aviations, D2, résultat qui était recherché pour encercler la 2/23. Plus au sud la 99/393 qui gardait le pont subit un 1D1, le pont est réparé et 3 infanteries se collent à la 2/23.

Au nord une pince se met en place, avec une attaque massive des SS contre la 2/9, 55 contre 11, avec les 2 aviations, D2, résultat qui était recherché pour encercler la 2/23. Plus au sud la 99/393 qui gardait le pont subit un 1D1, le pont est réparé et 3 infanteries se collent à la 2/23.

1ère attaque des alliés afin d'empêcher le 9/CCA de s'autodétruire dans sa contre-attaque. Les troupes deviennent "engagées", bon résultat car l'infanterie mécanisée de la Fallschirmjäger division ne pourra pas s'infiltrer davantage, cependant la 28/109 risque de ne pas pouvoir décrocher.

1ère attaque des alliés afin d'empêcher le 9/CCA de s'autodétruire dans sa contre-attaque. Les troupes deviennent "engagées", bon résultat car l'infanterie mécanisée de la Fallschirmjäger division ne pourra pas s'infiltrer davantage, cependant la 28/109 risque de ne pas pouvoir décrocher.

La 10ème Armored Divivion arrive en renfort sur Bastogne. Au nord une ligne de défense est contituée dans la forêt devant Eupen. La warch a été franchi par l'est, Malmedy devrait tomber.

La 10ème Armored Divivion arrive en renfort sur Bastogne. Au nord une ligne de défense est contituée dans la forêt devant Eupen. La warch a été franchi par l'est, Malmedy devrait tomber.

A noter que le 9/CCA près de Bastogne n'est pas out of supply.

Voir les commentaires

Bitter Woods, 3eme tour, 17 AM

Publié le par Ispano

Les Alliés peuvent à présent tenter de détruire les ponts.

Interdiction : 1 case au centre pour empêcher une avancée trop profonde vers Houffalize ou Vielsalm.

7ème Armée, 3ème tour : Sur la route de Martelange, la 4/12 recule de 3 cases tandis que le 9/CCA doit lui reculer de 4 cases. Les unités allemandes foncent vers Bastogne, le régiment de la 28ème division d'infanterie voit son arrière menacé.

7ème Armée, 3ème tour : Sur la route de Martelange, la 4/12 recule de 3 cases tandis que le 9/CCA doit lui reculer de 4 cases. Les unités allemandes foncent vers Bastogne, le régiment de la 28ème division d'infanterie voit son arrière menacé.

5ème panzerarmée, tour 3, St Vith résiste un tour supplémentaire

5ème panzerarmée, tour 3, St Vith résiste un tour supplémentaire

5ème panzerarmée :

Sur la route de Bastogne, la 28/110 se bat à 1 contre 3 et devra contre-attaquer ou quitter la case.

La zone de St Vith va être le lieu de choix cornéliens pour l'allié. La 9/CCR est abandonnée à son sort, et subit un 1D2, la ville est encerclée.

Les 2 artilleries vont défendre le 99/394 au dessus de St Vith, 3/1, D1, un bon résultat pour les alliés.

A St Vith même, le combat command encaisse un 2 contre 1, et verrouille ses adversaires avec un résultat "engagé".

6ème panzerarmée, tour 3 : Le 102ème régiment de cav. blindée doit reculer de 2 cases, les allemands arrivent aux portes de Malmedy. Le 2/23 à Elsenborn retraite d'une case, et perd son terrain défensif.

6ème panzerarmée, tour 3 : Le 102ème régiment de cav. blindée doit reculer de 2 cases, les allemands arrivent aux portes de Malmedy. Le 2/23 à Elsenborn retraite d'une case, et perd son terrain défensif.

Tour 3 Alliés, 2 ponts détruits.

Tour 3 Alliés, 2 ponts détruits.

Tour 3, Alliés :

Les 2 régiments OOS du côté de St Vith sont laissés, tous derrière les ponts et faites les sauter !

Renforts, 8 unités arrivent. Les 2 du sud viendront au tour prochain, leur zone d'entrée est trop dangereuse.

Au nord la défense semble solide, seul le régiment réduit sera une faiblesse mais sa mission qui était de détruire le pont a été accomplie.

A Bastogne la défense se regroupe, et l'avenir est incertain.

Voir les commentaires

Bitter Woods, 2ème tour, 16 PM

Publié le par Ispano

Règles spéciales restant en vigueur :

-ravitaillement automatique pour les allemands

-frontières d'armées

-pas de démolition de pont

2ème tour, avancée de la 7éme armée

2ème tour, avancée de la 7éme armée

Toute la puissance de feu est portée sur sur les blindés de la 9/CCA au nord d'Ettlebruck avec l'appui d'une infanterie mécanisée de la 5ème Panzerdivision.

Seulement 2/1, le résultat est FF. LA 28/109 ne sera pas encerclée mais c'est un précieux résultat de voir descendre le Combat Command à 4 de force.

2ème tour. Centre, 5ème PanzerArmée. Clervaux est pris, St Vith en passe de recevoir la prochaine charge

2ème tour. Centre, 5ème PanzerArmée. Clervaux est pris, St Vith en passe de recevoir la prochaine charge

A clervaux, D4, mais le résultat est divisé par 2 (arrondi supp.) et pas de bonus pour les mécas, donc 2D net.

La 106/422, dernière représentante de la 106ème division d'infanterie US est éliminée sur le plateau du Schnee Eifel.

Au nord de Clervaux la situation est critique car si l'allemand fait un bon résultat, les unités à St Vith se retrouveraient encerclées : les 2 artilleries sont réquisitionnées, D1. La 116ème panzerdivision traverse le pont.

FF(une perte partout) contre le 14ème régiment de cavalerie blindée qui garde la route de St Vith.

2ème tour, 6ème Panzerarmée SS, nord. Le 9ème régiment de la Division à tête d'indien s'exfiltre d'une situation très dangeureuse.

2ème tour, 6ème Panzerarmée SS, nord. Le 9ème régiment de la Division à tête d'indien s'exfiltre d'une situation très dangeureuse.

L'artillerie US s'étant concentrée sur la défense de St Vith, les SS ont le champs libre, mais le terrain n'est pas facile.

Contre la 99/393, 6/1 mais c'est 1D1 qui sort, le seul résultat qui permettra à la 2/9 de s'extirper d'un encerclement mortel.

Contre la 2/9 à Rocherath, D2.

 

Bilan, des regiments alliés ont été réduits et d'autres se sont échappés miraculeusement d'une mort certaine. Mais l'essentiel est fait et reste le même : traverser les ponts.

 

Au sud le 28/109 a une position clé car il bloque la route de Bastogne derrière une rivière et devrait être dur à déloger. Au centre/nord la zone est quadrillée pour ralentir l'allemand au maximum, problème, il y aura toujours une faille quelque part.

Au sud le 28/109 a une position clé car il bloque la route de Bastogne derrière une rivière et devrait être dur à déloger. Au centre/nord la zone est quadrillée pour ralentir l'allemand au maximum, problème, il y aura toujours une faille quelque part.

Voir les commentaires

Bitter Woods, 1er tour, 16 AM

Publié le par Ispano

Ce tour sera décrit en détail, du sud au nord, dans la généreuse intention de faire gagner du temps à ceux qui le souhaiteraient, le premier tour pouvant être long à jouer. Cependant la pertinence de mes choix n'est pas garantie.

 

 

 

Bitter Woods, 1er tour, 16 AM

7ème Armée, sud

Echternach : 24/8, 3/1 +surprise -rivière&ville (-1drm) : D4. Les 3 régiments d'infanterie traversent la rivière.

Beaufort : 15/4, 1/1 +surprise -rivière&ville (-1drm) : ENG. Les unités sont verrouillées mais une unité blindée peut décrocher. Ici le but était de viser le résultat FF, c'est à dire un pas de perte partout.

Vianden : 34/10, 3/1 +surprise -rivière&ville (-1drm) : D3. 4 régiments passent la Our.

Bitter Woods, 1er tour, 16 AM

5ème Panzer Armée, centre

Zone Clervaux : 41/10, 4/1 +surprise -rivière&ville (drm annulé par les positions fortifiées) : D3. La 2ème Panzer Division traverse, y compris l'unité blindée grâce à la réparation du pont.

A noter que la seule avancée possible est de passer le fleuve, aucun résultat ne permet d'aller plus loin.

contre le 28/112 : Si l'artillerie ne défend pas le régiment US, le risque est grand qu'elle se retrouve au contact et ne puisse plus tirer. 20/9, 2/1, +surprise, 3/1 : D3. ( la photo est fausse, car j'enlèverais les régiments allemands au contact de l'artillerie, pour qu'elle n'ai pas 16 de déplacement). L'essentiel est fait, la 106/424 est encerclée.

contre le 106/424 : pas de défense d'artillerie. 31/4, 6/1 (max 6/1 quand une attaque vise une colline) : D3, régiment éliminé.

contre le 106/423 : c'est le régiment qui ne peut pas s'en sortir. 33/9, 3/1 : D2, éliminé.

Le 106/422 est ignoré, juste encerclé.

contre le 14ème régiment de cavalerie blindée : il reçoit le support de l'artillerie. 21/10, 2/1 : SU, statu quo

Bitter Woods, 1er tour, 16 AM

6ème Panzer Armée SS, nord

contre la 99/394 : 18/5, 3/1 : CA

contre la 99/393 : 22/5, 4/1 : D2, les troupes allemandes se contentent de prendre la forêt.

Enfin tout au nord à Höfen : 21/10, 2/1 : SU

Bilan : 2 unités détruites, une encerclée, une avancée des troupes normale.

Le tour serait bien meilleur avec des FF bien placés, ou le 14eme régiment de cavalerie qui se retrouverait en mauvaise posture. Egalement avec des résultats de type ENG plutôt que CA ou SU.

Les Alliés défendent "haut", le mot d'ordre est de céder le moins de terrain possible

Les Alliés défendent "haut", le mot d'ordre est de céder le moins de terrain possible

Voir les commentaires

Bitter Woods, Position de départ

Publié le par Ispano

Bienvenu à la frontière allemande !

Bitter Woods nous invite à revivre la contre-offensive des Ardennes, dont le plan "audacieux" visait à  prendre Anvers, principal port de ravitaillement allié. Pour cela c'est la 6ème Panzer armée SS qui devra faire le gros du travail, et la 5ème Panzer armée qui devra couvrir le flanc de cette dernière, direction Bruxelles.

Evidemment les troupes allemandes n'iront pas bien loin, et si dans le jeu on réussit à faire traverser la Meuse à quelques régiments on ne sera pas mécontent.

Position initiale au matin brumeux du 16 décembre 1944

Position initiale au matin brumeux du 16 décembre 1944

Au sud la 7ème armée qui doit couvrir les 2 Panzer Armée

Au sud la 7ème armée qui doit couvrir les 2 Panzer Armée

Au centre la 5ème Panzer Armée dont les 2 premiers objectifs devraient être Bastogne et St Vith

Au centre la 5ème Panzer Armée dont les 2 premiers objectifs devraient être Bastogne et St Vith

Au nord la 6ème Panzer Armée SS qui possède la plus forte puissance de feu

Au nord la 6ème Panzer Armée SS qui possède la plus forte puissance de feu

Voir les commentaires

Archives TourdeGarde : Pax Romana de GMT, 2ème campagne, Tour 2, 275-250 BC

Publié le par Ispano

Revenus

Rome 14(+5)
Carthage 19
Grèce 21 (+1)
Orient 15 (-2 Bagdad)

Maintenance (1 galère Carthage coulée/Grec 3 coulées), Removal (Gaulois , Pyrrhus et leaders virés, pas les révoltés à Jerusalem), Leader Selection, et Achats.

---

Début des AM.

Activation 1, Grec

Le Grec reprend là où il avait commencé, avec une bonne recrue, un bon général 2/6. 2 tribus éliminées dans la zone du Danube, et 2 provinces contrôlées par des garnisons.

Le Grec reprend là où il avait commencé, avec une bonne recrue, un bon général 2/6. 2 tribus éliminées dans la zone du Danube, et 2 provinces contrôlées par des garnisons.

Activation 2, Carthage

La routine s'installe en Hispania : Carthage continue le tour du propriètaire peinardement. Mais cette fois, il n'y a plus Pyrrhus, Rome pourrait bien montrer le bout de ses pilums d'ici très peu de temps.

La routine s'installe en Hispania : Carthage continue le tour du propriètaire peinardement. Mais cette fois, il n'y a plus Pyrrhus, Rome pourrait bien montrer le bout de ses pilums d'ici très peu de temps.

Activation 3, Rome

24 points de légions sous le commandement d'un général 1/4 prennent la mer à Aquileia(Venise) pour envahir le sud de l'italie déserté par les grecs. Tarentum n'a pas de troupes en protection, et tombe facilement. L'armée quitte la province pour revenir à Capoue, rejointe bientôt par le général 1/5 qui séjournait à Rome. Voilà une bonne chose de faite, on va pouvoir relever la tête et regarder plus loin que sa botte.

24 points de légions sous le commandement d'un général 1/4 prennent la mer à Aquileia(Venise) pour envahir le sud de l'italie déserté par les grecs. Tarentum n'a pas de troupes en protection, et tombe facilement. L'armée quitte la province pour revenir à Capoue, rejointe bientôt par le général 1/5 qui séjournait à Rome. Voilà une bonne chose de faite, on va pouvoir relever la tête et regarder plus loin que sa botte.

Activation 4, Orient

7MP pour essayer de déloger les juifs rebelles de Jerusalem. 4MP pour aller d'Alexandrie à Tyre et récupérer l'armée. Bon, j'ai juste de quoi faire un siège, il va falloir prier les dieux egyptiens pour que ça passe. 14BP contre 5, au total ce sera un bonus de +4, mais ça ne suffira pas pour atteindre les 80% de pertes recherchés. Seuls les murs tombent, il faudra donc une seconde activation pour les finir. Massada avant l'heure ?  Miletus réparé, et une galère est envoyée en Asie Mineure, à Seleucia.

7MP pour essayer de déloger les juifs rebelles de Jerusalem. 4MP pour aller d'Alexandrie à Tyre et récupérer l'armée. Bon, j'ai juste de quoi faire un siège, il va falloir prier les dieux egyptiens pour que ça passe. 14BP contre 5, au total ce sera un bonus de +4, mais ça ne suffira pas pour atteindre les 80% de pertes recherchés. Seuls les murs tombent, il faudra donc une seconde activation pour les finir. Massada avant l'heure ? Miletus réparé, et une galère est envoyée en Asie Mineure, à Seleucia.

Activation 5, Orient

2ème activation "gâchée" pour règler le compte des rebelles de Judée. Le général 1/3 n'a que 5MP, 2 pour reprendre Jerusalem et 3 pour remonter la côte.   Pendant ce temps les galères sont envoyées en Asie Mineure, objectif Miletus.

2ème activation "gâchée" pour règler le compte des rebelles de Judée. Le général 1/3 n'a que 5MP, 2 pour reprendre Jerusalem et 3 pour remonter la côte. Pendant ce temps les galères sont envoyées en Asie Mineure, objectif Miletus.

Activation 6, Carthage

Activation qui commence bien : la carte "Conspiracy" permet de virer un général ennemi non élite; c'est le 1/5 romain à Capoue qui disparaît de l'histoire.    En Hispania, le principal est fait, c'est à dire le contrôle des 3 provinces de l'ouest de la péninsule. Rome est trop tranquille, il est temps de lui mettre la pression en passant par la Gaule. Le 2/6 prend la mer et des troupes à Gades, mais doit débarquer sur la case suivante. Je préfère ne plus prendre de risque et longer la côte à pied, jusqu'à Emporiae, où une garnison grecque est renvoyée à la mer.

Activation qui commence bien : la carte "Conspiracy" permet de virer un général ennemi non élite; c'est le 1/5 romain à Capoue qui disparaît de l'histoire. En Hispania, le principal est fait, c'est à dire le contrôle des 3 provinces de l'ouest de la péninsule. Rome est trop tranquille, il est temps de lui mettre la pression en passant par la Gaule. Le 2/6 prend la mer et des troupes à Gades, mais doit débarquer sur la case suivante. Je préfère ne plus prendre de risque et longer la côte à pied, jusqu'à Emporiae, où une garnison grecque est renvoyée à la mer.

Activation 7, Rome

Rome n'a qu'une flotte, mais il y a un coup à jouer en Corse car il n'y a qu'1 seule galère qui protège la route maritime. Et même si on perd, il y aurait encore une chance sur 2 que les 2 flottes soient coulées.   La flotte à Brundisium est donc envoyée sur l'ïle, perd le combat, mais carthage fait un impair, et sa flotte est également perdue. La voie est libre ! Le général 1/4 à Capoue prend juste 1 légion; débarque et élimine la Garnison ennemie.

Rome n'a qu'une flotte, mais il y a un coup à jouer en Corse car il n'y a qu'1 seule galère qui protège la route maritime. Et même si on perd, il y aurait encore une chance sur 2 que les 2 flottes soient coulées. La flotte à Brundisium est donc envoyée sur l'ïle, perd le combat, mais carthage fait un impair, et sa flotte est également perdue. La voie est libre ! Le général 1/4 à Capoue prend juste 1 légion; débarque et élimine la Garnison ennemie.

Bataille navale en Corse

Bataille navale en Corse

Activation 8, Carthage

Bataille d'Urcinium, les romains sont coincés !

Bataille d'Urcinium, les romains sont coincés !

Carte "Disease" piochée, le général 2/6 en Hispania meurt de maladie, laissant son armée orpheline.       Avec 2 talents, Carthage utilise sa carte en main pour recruter une cavalerie mercenaire sur la capitale.    Il reste le général 2/5 à Carthage qui prend la mer puis débarque au nord de la Corse, et descend vers l'armée romaine qui ne peut plus fuir, et se fait détruire sans gros efforts grâce aux 2 cavaleries qui donnent à elles seules un +3 décalages.   Le romain ne s'est pas méfié des possibilités de l'empire africain, et le regrette amèrement : il n'a plus de général sur la table !

Carte "Disease" piochée, le général 2/6 en Hispania meurt de maladie, laissant son armée orpheline. Avec 2 talents, Carthage utilise sa carte en main pour recruter une cavalerie mercenaire sur la capitale. Il reste le général 2/5 à Carthage qui prend la mer puis débarque au nord de la Corse, et descend vers l'armée romaine qui ne peut plus fuir, et se fait détruire sans gros efforts grâce aux 2 cavaleries qui donnent à elles seules un +3 décalages. Le romain ne s'est pas méfié des possibilités de l'empire africain, et le regrette amèrement : il n'a plus de général sur la table !

Activation 9, Grec

2 tribus détruites difficilement dans le Danube, une ville crée. On notera les galères à Abydos et Bysantium qui protègent les 2 détroits et empêchent toute incursion ennemie.

2 tribus détruites difficilement dans le Danube, une ville crée. On notera les galères à Abydos et Bysantium qui protègent les 2 détroits et empêchent toute incursion ennemie.

Activation 10, Grec

Bataille de Tavium, victoire sanglante des grecs

Bataille de Tavium, victoire sanglante des grecs

Un carte mercenaire, ô combien précieuse pour le grec car elle lui permet de recruter de la cavalerie pratiquement impossible à recruter pour lui.  Le général 2/6 traverse le détroit de Bysantium, fait fuir une légère dans les montagnes du sud, et engage l'armée Oriental, qui accepte le combat. Bataille de Tavium : 3 éléphants activés, l'Orient perd 2BP et les 2 éléphants, le 3ème ne fait rien (on imagine la scène catastrophique des éléphants qui se retournent contre leurs propres troupes) +2 décalages pour le grec, le dé de combat donne 6/6 ! le grec fait descendre ses pertes à 40% (8BP), et l'orient qui fuit les descend à 50%( 8+1BP).   Entre les éléphants fous, et les pertes élévées, on imagine aisemment l'enfer qu'a pu être cette bataille !   Pendant ce temps, construction d'une ville à Bysantium, et avancée dans le Danube.

Un carte mercenaire, ô combien précieuse pour le grec car elle lui permet de recruter de la cavalerie pratiquement impossible à recruter pour lui. Le général 2/6 traverse le détroit de Bysantium, fait fuir une légère dans les montagnes du sud, et engage l'armée Oriental, qui accepte le combat. Bataille de Tavium : 3 éléphants activés, l'Orient perd 2BP et les 2 éléphants, le 3ème ne fait rien (on imagine la scène catastrophique des éléphants qui se retournent contre leurs propres troupes) +2 décalages pour le grec, le dé de combat donne 6/6 ! le grec fait descendre ses pertes à 40% (8BP), et l'orient qui fuit les descend à 50%( 8+1BP). Entre les éléphants fous, et les pertes élévées, on imagine aisemment l'enfer qu'a pu être cette bataille ! Pendant ce temps, construction d'une ville à Bysantium, et avancée dans le Danube.

Activation 11, Rome

Une invasion de barbares germains ! Ils descendent dans la région du Danube, détruisent une garnison grecque et font fuir une légère. C'est pas grand chose, mais on ne va pas se plaindre. Sans général, je préfère de pas faire de mouvement majeur.   Reste juste à faire l'essentiel, c'est à dire une cité à Capoue, et amener une GAR en Germanie, qui devient une zone "tranquille", car les germains, qui peuvent être rejoué jusqu'à la fin du tour, ne peuvent revenir dans leur zone d'origine.

Une invasion de barbares germains ! Ils descendent dans la région du Danube, détruisent une garnison grecque et font fuir une légère. C'est pas grand chose, mais on ne va pas se plaindre. Sans général, je préfère de pas faire de mouvement majeur. Reste juste à faire l'essentiel, c'est à dire une cité à Capoue, et amener une GAR en Germanie, qui devient une zone "tranquille", car les germains, qui peuvent être rejoué jusqu'à la fin du tour, ne peuvent revenir dans leur zone d'origine.

Activation 12, Grec

La carte piochée permet de remettre 2 tribus en jeu. La plupart du temps on les place pour ennuyer l'adversaire, mais içi, une tribu va être placée comme bouclier juste au nord de la Grèce. La 2ème est placée en Espagne.     En Asie Mineure, le général victorieux part au sud et prend Sardis, qu'il répare aussitôt.    La HI en Pannonia détruit la garnison romaine en germanie.

La carte piochée permet de remettre 2 tribus en jeu. La plupart du temps on les place pour ennuyer l'adversaire, mais içi, une tribu va être placée comme bouclier juste au nord de la Grèce. La 2ème est placée en Espagne. En Asie Mineure, le général victorieux part au sud et prend Sardis, qu'il répare aussitôt. La HI en Pannonia détruit la garnison romaine en germanie.

Activation 13, Carthage

On tente le major move sur l'armée sans général, mais ça donne 1MP, elle monte donc à Narbo. Une légère à Aleria, une galère à Leptis Magna.

On tente le major move sur l'armée sans général, mais ça donne 1MP, elle monte donc à Narbo. Une légère à Aleria, une galère à Leptis Magna.

Activation 14, Orient

La bouffe à Abydos est déguelasse, la flotte grecque se mutine, et ne peut plus bouger.  Le général 2/5 à Mazaca attaque la légère à Iconium, qui réussit à faire le tour jusqu'à Sebastia. Enervant des fois, de courir après les petites troupes qui traînent. Il continue donc sa route jusqu'à Abydos, et fait fuir une HI. A la Phase d'attrition, la galère grecque va disparaître, et cette armée pourra passer le détroit pour menacer directement le territoire grec.

La bouffe à Abydos est déguelasse, la flotte grecque se mutine, et ne peut plus bouger. Le général 2/5 à Mazaca attaque la légère à Iconium, qui réussit à faire le tour jusqu'à Sebastia. Enervant des fois, de courir après les petites troupes qui traînent. Il continue donc sa route jusqu'à Abydos, et fait fuir une HI. A la Phase d'attrition, la galère grecque va disparaître, et cette armée pourra passer le détroit pour menacer directement le territoire grec.

Activation 15, Orient

L'Orient, qui semble-t-il, a une empire bien instable, se tape à présent une révolte à Miletus. Le général à Tripolis est activé, mais rate son jet (1), et n'a que 4PM, pas assez pour assièger la ville rebelle. Il avance jusqu'à Myra, par la mer. Une légère à Seleucia, une autre en Arménie.  ERRATA : Une révolte d'esclave ne peut apparaître que dans un HOME TERRITORY.

L'Orient, qui semble-t-il, a une empire bien instable, se tape à présent une révolte à Miletus. Le général à Tripolis est activé, mais rate son jet (1), et n'a que 4PM, pas assez pour assièger la ville rebelle. Il avance jusqu'à Myra, par la mer. Une légère à Seleucia, une autre en Arménie. ERRATA : Une révolte d'esclave ne peut apparaître que dans un HOME TERRITORY.

Activation 16, Rome

Rome utilise à nouveau les Germains avec 11MP, mais 8 seront utilisés pour vaincre la tribu de Naissus. Heureusement, 1 seul assaut suffira pour prendre la ville grecque d'Ulpianum, et à une case de la capitale, inflige par là même un -1 STAB au grec.   Les mouvements mineurs pour faire de petits réajustement en Italie.

Rome utilise à nouveau les Germains avec 11MP, mais 8 seront utilisés pour vaincre la tribu de Naissus. Heureusement, 1 seul assaut suffira pour prendre la ville grecque d'Ulpianum, et à une case de la capitale, inflige par là même un -1 STAB au grec. Les mouvements mineurs pour faire de petits réajustement en Italie.

Fin des AM du TOUR 2


Phase d'attrition : Galère grecque à Abydos détruite.



      GOP  PV          CIV  PV        total PV                   total PV des 2 tours
Rome         0                    5                  5                           8           
Carthage    7                     0                  7                          15
Grèce        4                     3                  7                          16
Orient        2                     0                  2  -1  stab             4


 Rome : Italie reprise, premier essai foireux sur la Corse, hécatombe de généraux, et coup de chance avant la fin de pouvoir utiliser les barbares germains contre le grec. Pas facile ce 2ème tour.

Carthage : Toujours du boulot en Hispania, premier duel gagné contre Rome, et malheureusement la meilleure armée qui perd son meilleur général aux portes de la Gaule.

Grè
ce : Avancée dans le Danube, grosse bataille gagnée à Tavium contre l'Orient et contre-attaque sur sardis.
Bon tour et avec le plein de PV.

Orient : 2 activations pour écraser la révolte juive, une bataille perdue contre le Grec, et ça enchaîne sur une révolte d'esclaves à Miletus... Je le sens bien l'Oriental ! (et je connais la suite)

Voir les commentaires

Intermède : Expressions françaises

Publié le par Ispano

J'aime les expressions françaises, parce qu'elles représentent une des formes les plus subtiles de notre langue, de notre culture, à la fois indéfinissables et parfaitement identifiables.

Ses expressions sont parfois dur à maîtriser, et viennent de si loin qu'on en a perdu le sens originel. Dans la version française de Retour vers le Futur, il y a un fameux dialogue entre le Doc et Marty avec l'expression "c'est le pied".

La scène est notablement intéressante car elle comporte un double décalage : le premier c'est le Doc qui ne comprend pas l'expression que nous, nous comprenons, et le 2ème c'est nous qui comprenons que Doc ne saisisse pas le sens de "c'est le pied", puisque textuellement ça n'a aucun sens.

En fait l'expression originale est "prendre son pied", le pied étant une mesure, et cela signifie prendre sa part de butin, (de mémoire cela vient des marins) qui est devenu aujourd'hui un synonyme de "prendre du plaisir"

Il y a aussi le sketch de Coluche, "le philosophe arabe" je crois, qui est une perle inégalée à ce jour sur les expressions déformées, et j'en arrive au but de ce billet : vous faire partager 3 mois d'expressions déformées que j'ai entendu et que je note car ça me fait rire et je vous invite donc à prendre votre part du butin, avec cependant un avertissement : singes savants et autres inquisiteurs de la langue française s'abstenir !

- la justice imminente

- mettre un coup de pied dans la poudrière

- lancer ça à l'emporte-pierre

- le capitalisme exaspéré

- tu me feras pas avaler des vessies pour des lanternes

- payer les pois cassés

- ma fille a réussi ses examens haut les mains

- être du bon côté de la Manche

- on est pas sorti de la berge

- elle attise l'huile sur le feu

- tout le monde se regarde les choses en face

- vous allez mettre le feu aux flammes

- sous le menton (sous le manteau)

 une expression de pochtron : apporter sa bière à l'édifice

et une de mon cru : c'est passé comme une lettre sous la porte

 

Voir les commentaires

1 2 > >>