Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TourdeGarde

TourdeGarde

Menu

Intermède : Expressions françaises

J'aime les expressions françaises, parce qu'elles représentent une des formes les plus subtiles de notre langue, de notre culture, à la fois indéfinissables et parfaitement identifiables.

Ses expressions sont parfois dur à maîtriser, et viennent de si loin qu'on en a perdu le sens originel. Dans la version française de Retour vers le Futur, il y a un fameux dialogue entre le Doc et Marty avec l'expression "c'est le pied".

La scène est notablement intéressante car elle comporte un double décalage : le premier c'est le Doc qui ne comprend pas l'expression que nous, nous comprenons, et le 2ème c'est nous qui comprenons que Doc ne saisisse pas le sens de "c'est le pied", puisque textuellement ça n'a aucun sens.

En fait l'expression originale est "prendre son pied", le pied étant une mesure, et cela signifie prendre sa part de butin, (de mémoire cela vient des marins) qui est devenu aujourd'hui un synonyme de "prendre du plaisir"

Il y a aussi le sketch de Coluche, "le philosophe arabe" je crois, qui est une perle inégalée à ce jour sur les expressions déformées, et j'en arrive au but de ce billet : vous faire partager 3 mois d'expressions déformées que j'ai entendu et que je note car ça me fait rire et je vous invite donc à prendre votre part du butin, avec cependant un avertissement : singes savants et autres inquisiteurs de la langue française s'abstenir !

- la justice imminente

- mettre un coup de pied dans la poudrière

- lancer ça à l'emporte-pierre

- le capitalisme exaspéré

- tu me feras pas avaler des vessies pour des lanternes

- payer les pois cassés

- ma fille a réussi ses examens haut les mains

- être du bon côté de la Manche

- on est pas sorti de la berge

- elle attise l'huile sur le feu

- tout le monde se regarde les choses en face

- vous allez mettre le feu aux flammes

- sous le menton (sous le manteau)

 une expression de pochtron : apporter sa bière à l'édifice

et une de mon cru : c'est passé comme une lettre sous la porte