Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
TourdeGarde
TourdeGarde
Menu
Panzer Grenadier, scénario "Marching East"

Panzer Grenadier, scénario "Marching East"

Marching East,
scénario 34 de Fire in the steppe,
un  jeu de la série Panzer Grenadier
Alors que les panzers faisaient la une des journaux, 
l'infanterie entreprenait l'essentiel des combats menés par l'armée allemande 
(et l'Armée rouge également). 
Sur « l'épaule » sud de la pénétration allemande, 
la 17e armée allemande avança avec un ensemble de divisions d'infanterie, 
d'infanterie légère et de montagne et finalement une brigade slovaque.
 L'avancée de l'infanterie fut moins spectaculaire que celle des divisions blindées,
 mais tout aussi inexorable.
Tour 0

Tour 0

Comme dans tout scénario de Panzer Grenadier, il y a une phase préliminaire au jeu, une phase d'analyse du scénario.

Ici les cases de champs sont des forêts. Le Russe peut s'y déployer. L'objectif principal est de défendre la ville, et la route principale sur l'axe est-ouest. Alors pourquoi aller mettre des troupes dans les bois ?

Dans le bois au sud de la ville on mettra l'artillerie, le russe n'en possède pas hors-carte, mais ce qu'il a sur le terrain, trois 82mm, et deux 72.6 mm sont une sérieuse menace pour l'allemand, il faudra les défendre.

J'ai posté un groupe dans le bois au nord de la ville, le but est de protéger l'unité de reco, qui révèle les troupes ennemies à 4 cases, qui permet ensuite à l'artillerie de les cibler. Par contre il était inutile de les mettre à l'orée, il eut été plus judicieux que je les laissassent à l'intérieur. Les allemands étaient de toutes façons obligés de venir les chercher, et on va voir pourquoi.

Au tour 11 sur 24 (avec jet de dé), les russes reçoivent des renforts, dont 4 chars BT7. C'est une menace sérieuse, mais la subtilité, c'est qu'ils n'ont pas de leader, ils ne peuvent faire de "combat advance"(cad avancer vers des troupes qui peuvent leur tirer dessus), ni ne faire d'assaut, donc pas de contre attaque dans les cases de ville perdues.

L'allemand doit donc venir placer ses canons anti-char de manière à ce qu'ils bloquent les mouvements des chars russes. Mais il doit les placer hors d'atteinte de l'artillerie russe qui est en capacité de les détruire, donc dans la forêt. L'allemand ne doit apriori pas les utiliser, sinon il se fera repérer, ou seulement après que l'artillerie russe soit neutralisée, c'est une force "d'interdiction".

Le russe lui, doit au pire gêner le déploiement de ces canons, au mieux les repérer, notamment avec l'unité de reconnaissance pour les bombarder avec son artillerie.

Sachant cela, j'aurais déployé un 2ème groupe dans la grande zone de forêt du sud-ouest, mais comme souvent il est difficile de lire les enjeux d'un scénario au premier essai.

Et encore, je dis ça, mais ça fait encore moins de troupes dans la ville. Enfin voilà, c'est mon interprétation des enjeux du scénario, et c'est toujours un plaisir de le faire.

N.B.

Pour ceux qui ne connaissent pas PG, une case de PG équivaut à une carte entière d'un scénario d'ASL. Il faut vraiment avoir ça à l'esprit sinon on ne comprend pas ce qu'il se passe. On est pas du tout sur la même échelle.

 

 

Tour 1. Les allemands ont de l'artillerie hors-carte, quelques canons anti-char, quelques mortiers, beaucoup d'infanterie mais surtout des leaders très compétents.

Tour 1. Les allemands ont de l'artillerie hors-carte, quelques canons anti-char, quelques mortiers, beaucoup d'infanterie mais surtout des leaders très compétents.

Une autre caractéristique de PG, c'est la notion de "plan". Redéployer ses troupes n'est jamais une mince affaire, il faut donc savoir où est ce qu'on veut avoir ses troupes dès le début de la partie, et les placer en conséquence.

Ici un groupe de canons se dirige vers les bois du nord, l'autre groupe de canons accompagnés des mortiers au sud, et la masse d'infanterie au centre.

Tour 4, les premiers tours sont des échanges de tir d'artillerie. Les russes enregistrent leur première perte dans la forêt du nord.

Tour 4, les premiers tours sont des échanges de tir d'artillerie. Les russes enregistrent leur première perte dans la forêt du nord.

Tour 7. Au nord le groupe russe subit des dégâts et doit reculer. Les canons allemands sous la menace de l'unité de reconnaissance doivent rester cachés. Devant la ville assiègée, l'aile sud de l'attaque se dirige vers la forêt pour affronter les pièces d'artillerie russe.

Tour 7. Au nord le groupe russe subit des dégâts et doit reculer. Les canons allemands sous la menace de l'unité de reconnaissance doivent rester cachés. Devant la ville assiègée, l'aile sud de l'attaque se dirige vers la forêt pour affronter les pièces d'artillerie russe.

Tour 9. Combat intenses dans la forêt du sud-est, le russe doit ramener des renforts au plus vite pour protéger son artillerie. L'aviation allemande pilonne la ville et fait mouche, ce qui va permettre un assaut prochain

Tour 9. Combat intenses dans la forêt du sud-est, le russe doit ramener des renforts au plus vite pour protéger son artillerie. L'aviation allemande pilonne la ville et fait mouche, ce qui va permettre un assaut prochain

Tour 12. Vue d'ensemble

Tour 12. Vue d'ensemble

Les tours passent, la concentration de feu que permettent les leaders allemands déciment les troupes russes dans la ville. Une première case est capturée, 3 assauts sont en cours. Dans les bois du sud, 2 mortiers se sont fait détruire par l'artillerie allemande, mais les deux grosses pièces d'artillerie se défendent contre des troupes à bout portant et font une perte.

Tour 12, focus sur les renforts russes.

Tour 12, focus sur les renforts russes.

Les renforts russes : un groupe conséquent d'infanterie vient renforcer la défense de l'artillerie en foret, le reste arrive par la route défendre la ville. Au nord, un mortier se tient prêt derrière la colline.

Tour 14

Tour 14

Le russe contre-attaque en ville avec ses troupes fraîches (zone 6). Lors des combats en ville, la défense russe fait 12 par deux fois ! Un espoir est il possible ?

Au nord de la ville les chars se font prendre d'assaut par l'infanterie allemande et prennent immédiatement un pas de perte. Les allemands sont trop puissants en plaine, il est impératif de rester sur un terrain défensif, mais c'est trop tard.

Tour 16

Tour 16

Etat des lieux :

Dans la forêt du nord, la situation est bloquée, l'assaut en cours reste passif, pas besoin pour les allemands de tester leur chance, l'objectif est atteint : les canons anti-char sont en place.

L'artillerie et les canons allemands à l'ouest sortent du bois pour tenter de se rendre à nouveau utiles ; les canons cherchent la ligne de vue, les mortiers la portée.

Dans la ville, malgré des jets héroïques, les russes ne résistent pas au rouleau compresseur allemand, et les chars qui restent doivent défendre la dernière case qui n'a pas encore été prise d'assaut.

Dans la forêt du sud, c'est le russe qui a l'initiative et qui repousse les troupes allemandes, pas assez nombreuses, et affaiblies. L'artillerie n'est plus en danger depuis un moment, mais elle manque de leader pour lui donner des cibles intéressantes.

Tour 18

Tour 18

A partir du tour 16, les choses se dégradent rapidement : des bons résultats pour les allemands dans les assauts, les troupes russes démoralisées qui ne peuvent fuir nulle part, des leaders qui tombent les uns après les autres.

 

Tour 21.

Tour 21.

Dans la forêt du sud, l'allemand tente un tir d'artillerie risquée (friendly fire) sur le seule groupe russe qui posait encore problème, et fait un excellent tir qui met le groupe hors combat pour un moment.

Aucun moyen de reprendre la ville ou la route, c'est fini pour le russe qui jette l'éponge au tour 21 (sur 24), c'est une victoire totale pour les forces du 3ème Reich.